L’invalidité, la responsabilité civile, la santé et le décès sont autant de risques auxquels un chef d’entreprise peut être exposé. Afin d’y faire face, il est fortement recommandé de souscrire à un contrat d’assurance professionnel. Toutefois, il faut savoir qu’il existe des polices qui sont exigées dans ce type de contrat et d’autres qui sont facultatives.

Poursuivez votre lecture pour plus de détails.

L’importance de la responsabilité civile pour l’assurance chef d’entreprise

Dans toute société existe un chef d’entreprise qui est le principal représentant aux yeux de l’État. En effet, lors de l’exercice de ses fonctions, il est souvent amené à imposer sa signature sur de multiples contrats et il peut être confronté à l’engagement de sa responsabilité civile personnelle en cas d’omissions ou d’erreurs.

De ce fait, pour éviter de tout perdre en cas de faute de sa part, la souscription à un contrat d’assurance responsabilité civile (RC) pour dirigeant est primordiale. Néanmoins, il ne faut pas confondre la RC pour dirigeant avec la RC professionnelle de la société, car, cette dernière est obligatoire uniquement pour certains secteurs, comme le bâtiment, le droit et la santé.

A lire également  EDF Toulouse : quelles sont les meilleurs options de dépannage ?

Enfin, pour le coût de la responsabilité civile dirigeant, elle est fixée sur les aspects suivants :chef d'entreprise assurance

  • le chiffre d’affaires de la société ;
  • son historique des sinistres ;
  • le niveau de responsabilité désiré ;
  • le nombre de garanties auxquelles le chef d’entreprise veut souscrire.

Les garanties complémentaires pour l’assurance chef d’entreprise

Afin d’éviter toute perte liée à sa fonction, le chef d’entreprise peut optimiser sa protection sociale en annexant trois garanties à son contrat d’assurance dirigeant. Ces dernières devront entièrement être prises en charge par la société.

La mutuelle

Elle est généralement facultative pour les chefs d’entreprise, contrairement aux autres salariés. C’est une couverture très importante, car la complémentaire santé permet de prendre en charge tous les frais qui découlent du secteur de la santé ainsi que de rembourser tous les soins dont pourrait avoir besoin le dirigeant.

La prévoyance retraite

C’est également un moyen pour le dirigeant d’une société d’avoir une meilleure protection sociale. Il est important de garder à l’esprit que pour qu’un chef d’entreprise puisse toucher sa retraite, il est indispensable qu’il mette en place une opération de cotisation (la retraite de base dépend de divers organismes).

Toutefois, pour avoir une pension complémentaire à la retraite de base, l’entreprise peut autoriser le dirigeant à faire sa cotisation auprès d’autres établissements ; cette dernière pourra être soustraite du produit fiscal de la société. La prévoyance retraite est généralement proposée aux chefs d’entreprise ayant un statut de travailleurs non-salariés.

A lire également  Quel est le tarif d'une formation Comptalia ?

L’assurance perte de revenus

C’est un moyen qui permet l’amélioration de la protection sociale d’un chef d’entreprise. Celle-ci peut être relativement efficace lorsque ce dernier est invalide, malade ou a un accident durant l’exercice de ses fonctions. Grâce à cette dernière, une indemnisation quotidienne lui est versée tout au long de son arrêt de travail.

Cette assurance est habituellement conseillée pour les chefs d’entreprises exerçant une profession libérale.