À l’image de tout appareil électronique, le réglage d’une e-cigarette est une opération très importante à faire avant de l’utiliser. En effet si cette dernière est mal réglée, elle pourrait être à l’origine d’un certain nombre de conséquences comme les rechutes ou encore les arrêts de vape. Comment faut-il donc le faire convenablement ? Quelles sont les précautions à prendre durant cette opération ? Trouvez les bonnes réponses ici.

L’importance du choix de l’e-liquide et du matériel de réglage

Avant même de penser au régalage de votre cigarette électronique, vous devrez veiller à la qualité de plusieurs éléments. Au nombre de ces derniers, il y a notamment son e-liquide, sa résistance et le type de son atomiseur.

  • L’e-liquide

Ici, notez qu’il est important de privilégier une saveur que vous aimez bien. En plus de cela, vous devrez également mettre un accent particulier sur la composition de ce dernier. Des paramètres comme la présence de nicotine, le taux de nicotine ou l’utilisation de composants bios devront être pris en compte.

  • Le type d’atomiseur

Il est aussi important de commencer par vérifier le type d’atomiseur qui est en votre possession. S’il est plus proche du MTL, vos e-liquides seront de manière générale riches en PG (propylène glycol). Si par contre l’atomiseur est plus proche du type Subohm, il serait préférable d’acheter des e-liquides qui seront plutôt concentrés en VG (glycérine végétale).

  • La résistance

Il ne faut pas oublier que la détermination du type d’atomiseur et de vos e-liquides passe également par la connaissance de votre résistance. Une résistance qui a une capacité qui se trouve en dessous de 1 ohm est en général compatible avec des e-liquides plus concentrés en VG. Cet assemblage permet en effet à votre résistance de chauffer plus lentement et de vous offrir une expérience de vapotage plus intéressante.

Par contre, une résistance dont la valeur est supérieure à 1 ohm réchauffera plus vite le liquide. Ainsi, pour la contrôler, vous devrez lui envoyer un Wattage moyen. Cela convient parfaitement aux liquides plus concentrés en PG.

Par ailleurs, durant cette étape, vous êtes également amené à faire attention aux trous d’arrivée de votre e-liquide. La connaissance de ces derniers pourra en effet vous permettre de connaître le type d’e-liquide que vous devez utiliser.

Le réglage parfait

Avant d’entamer cette phase, vous devrez prendre la peine de vérifier les réglages des accus. C’est un élément très important qui vous permettra de vapoter en toute quiétude.

Une fois cette question de sécurité réglée, vous pourrez maintenant faire attention à votre voltage. Le voltage idéal est situé entre 3,6 et 4 V. Il faudrait donc rester dans cette plage pendant le réglage. Cela est très important, car en dessous de cet intervalle, les apports de votre e-liquide seront plus importants sur votre résistance et pourront être à l’origine des fuites. Au dessus dudit intervalle, les apports d’e-liquides seront plutôt moins importants et vous courez le risque d’être victime d’un dry hit.

En dehors de tout cela, vous devrez également faire attention :

  • à la température de chauffe qui devra rester entre 180 ° et 320 °C
  • au mode de fonctionnement mécanique semi-régulé
  • et à la quantité d’e-liquide de votre coton.

En tenant compte de tous ces petits aspects, vous parviendrez à un réglage parfait de votre cigarette électronique. Il ne vous reste plus qu’à vous essayer. À vous de jouer !

Choisissez les meilleurs arômes

Vous pouvez désormais régler facilement votre cigarette électronique, mais il est impératif d’acheter des e-liquides de qualité. Grâce à Internet, vous aurez la possibilité de trouver des catalogues pertinents. Pour cet arôme et liquide, vous pouvez passer directement la commande sur le Web.

  • Vous pouvez jongler avec toutes les saveurs qu’elles soient gourmandes, sucrées ou encore salées et vous aurez même des sodas.
  • La cigarette électronique est de plus en plus appréciée par les Français, elle permet même de se débarrasser du tabac et de la nicotine.
  • Vous pouvez choisir une contenance adaptée au réservoir, mais également diverses saveurs, les marques françaises…
  • Vous aurez une composition idéale pour votre e-liquide qui sera alors à la hauteur de toutes vos attentes.

En termes de coûts, il n’est pas nécessaire de prévoir une somme considérable puisque certains arômes sont facturés moins de 10 et même moins de 6 euros. Vous devez alors vous renseigner en rassemblant tous les avis laissés par les clients, cela permet de sélectionner les meilleures marques, mais également les saveurs les plus sympathiques. Vous pourrez alors retrouver le goût du tabac par exemple si vous êtes ancien fumeur, le sevrage sera de ce fait beaucoup plus simple.